Auriga, gratuiciel de topo spéléo


Accueil

Téléchargement

Captures d'écran

Caractéristiques

Appareil requis

Historique des modifications

Manuel de référence

Articles

Témoignages

Support

Appareil requis

Auriga s'exécute sous tout ANP (Assistant Numérique Personnel) tournant sous Palm OS 3.0 ou supérieur, même avec peu de mémoire ou un processeur à basse vitesse (ce peut être une occasion de recycler pour l'usage souterrain un ANP désuet).

Nous avons déjà testé Auriga sur les appareils suivants:

  • Palm III, IIIe, IIIx, IIIxe, IIIc, V, Vx, m100, m105, m125, m130, m500, Zire, Zire 22, Zire 31, Zire 71, Tungsten T, T2, T3, T5, TX, E, E2
  • Sony Clié S-360, SL-10, SJ-22, SJ-33
  • Aceeca Meazura, PDA32 et MEZ1500
  • Garmin iQue 360
Pour éviter quelques problèmes de jeunesse de l'OS, Palm OS version 3.5+ est recommandé.

Si vous utilisez encore un Palm III, IIIx, IIIxe, V ou Vx tournant Palm OS 3.x, je vous encourage vivement à appliquer la mise à jour à la version 4.1
(et le fichier CondMgr.dll parfois requis dans le répertoire Windows\System).
Ceci règle divers problèmes d'OS qui peuvent affecter Auriga.

Si vous utilisez encore un Palm m500 ou m505 tournant sous moins que Palm OS 4.1, vous pouvez passer à la version 4.1

Sinon, tout appareil tournant sous Palm OS 3.5 peut être mis à jour à la version 3.5.3

Critères de sélection d'un ANP pour Auriga:

  • Les ANP avec piles remplaçables sont plus pratiques lorsque le secteur n'est pas disponible ou lorsque la durée des séances de topo excède l'autonomie de la pile rechargeable. Laubrass offre une étude indépendante sur la durée de la pile de divers appareils. On peut cependant utiliser des panneaux solaires ou des chargeurs de secours s'alimentant sur une pile 9V ou des accus de grande capacité

  • Tous les ANP avec Palm OS 3.0 ou supérieur offrent l'échange de données par infrarouge; ce n'est donc pas un critère de choix

  • Pour connecter un DistoX, un SAP ou un GPS sous Bluetooth, vous pouvez choisir un Tungsten T3 (le plus rapide), un Tungsten E2 (modèle courant; meilleure durée de pile), un Tungsten TX (modèle courant; grand écran), ou un modèle désuet mais moins cher parmi les Tungsten TT, T5, T2 ou LifeDrive

    Attention: il semble que sur certains Palm TX, pas tous, le contrôleur Bluetooth supporte mal d'attendre entre deux messages de données, et que les mesures réalisées au DistoX ne soient pas toujours bien reçues. Il vaut mieux essayer cet appareil avant de l'acheter

  • Les ANP disposant de plus de mémoire peuvent contenir plus de données de grottes et calculer ou afficher de plus grandes grottes ou réseaux de grottes. Voir les limites dans le manuel de référence d'Auriga

  • Des ANP différents peuvent offrir une mème résolution d'écran tout en présentant un écran physique de taille supérieure (comme la série des Palm III  par rapport au Palm m100/m105) qui s'avère plus lisible en conditions de faible éclairage

  • Plusieurs ANP Palm m100 et m105, bien qu'intéressants par leur prix, sont affectés par un problème connu de condensateur qui leur fait perdre toutes leurs données au moment de changer la pile (problématique si un HotSync ne peut pas être effectué préalablement)

  • Auriga utilise le port sériel pour recevoir des données d'un GPS ou d'autres appareils de mesure. Les ANP avec un port USB offrent en fait un connecteur mixte USB et sériel lorsqu'utilisés avec le câble approprié (à l'exception des avec un connecteur mini-USB comme les Palm Zire et Tungsten E). Les connecteurs spécifiques et les câbles peuvent être obtenus, entre autres, auprès de PC-mobile (www.pc-mobile.net).

  • Auriga supplante les 4 boutons matériels d'application (présents sur la plupart des ANP) pour des actions spéciales. Sur les modèles Palm Zire à 2 boutons, Auriga doit y privilégier les tâches les plus courantes

  • Auriga met à profit la plupart des caractéristiques matérielles comme les écrans couleur, haute résolution et allongés ou en mode paysage (affichage de la topo), le Jogdial de Sony, les cartes externes (sauvegarde des données), Bluetooth (pour les Distos, GPS et autres appareils de mesure) ou un CPU plus rapide (calculs)

  • Les ANP haut-de-gamme offrent des caractéristiques supérieures, au prix d'un risque plus coûteux sous terre...

  • Pour le calcul des grandes grottes ou réseaux, le Palm Tungsten T3 demeure l'appareil le plus rapide, tant par son processeur à 400 MHz que par sa mémoire RAM (volatile), nettement plus rapide que la mémoire non volatile (NVRAM) des nouveaux modèles

PDA32 En août 2010, Aceeca introduit le PDA32, l'équivalent semi-robuste d'un Palm TX, mais avec une pile double capacité (229 $ avec IR et Bluetooth).


Conseils: le Palm IIIxe est un choix intéressant: et peu coûteux, qu'on peut se procurer pour moins de 20$ sur eBay, son écran monochrome à 16 tons de gris est le meilleur de la série III (les autres étant verdâtres avec 4 tons) et sa ROM peut être reflashée à Palm OS 4.1. Au Mexique, ses 8 Mo de RAM contenaient aisément nos 29 grottes totalisant 5200 visées (et 45 km). La mémoire disponible était tout juste sous la limite pour afficher tout le réseau d'un coup, mais nous pouvions construire des réseaux ad hoc plus petits avec les grottes voisines lorsque nous suspections une jonction. En un mois d'usage, nous avons changé les piles une seule fois. Un autre appareil intéressant peu coûteux est le m125: une rare combinaison de couleur, fente SD et piles remplaçables. Si Bluetooth est requis, le PDA32 d'Acceca offre la meilleure durée de pile parmi de tels appareils (20 heures), suivi de loin par le Tungsten E2.

Mon choix personnel? Mon Palm «de ville» est un Tungsten TX, mais sous terre j'utilise un Palm IIIxe en expédition et un Aceeca PDA32 sous terre.

Auriga sous Android ou PocketPC?

Aucun portage d'Auriga à Android ou PocketPC (le système d'exploitation de Microsoft pour ordinateurs de poche) n'est envisagé pour l'instant.

Runs on StyleTap Mais il est possible d'exécuter Auriga sous Android ou PocketPC en mode d'émulation avec StyleTap. Tout est bien supporté, jusqu'à Bluetooth et l'accès au GPS interne. Seuls les conduits Palm OS ne sont pas supportés, mais avec les fonctions d'import/export d'Auriga, ce n'est pas un problème.

Transporter un Palm sous terre?

Il est possible de transporter au sec et proprement un Palm sous terre s'il est correctement protégé, comme on peut le voir ici.

I Hate This Cave (Searcy County, AR, USA); Jeff Bartlett & Bryan Signorelli

Drypak Un étui étanche souple peut être vissé dans un carnet topo pour permettre la saisie simultanée des données numériques (sur le Palm) et du dessin des parois (sur le papier). La saisie se fait à travers de la fenêtre de vinyle, sans sortir l'appareil de l'étui. On place sa fermeture au bas, pour permettre la transmission IR.


Carnet maison Une fabrication maison avec du vinyle et une fermeture avec un tube fendu est bien sûr possible. Dans une cavité sèche et facile, un Ziploc peut parfois suffire.


Boîte Armor Armor propose une boîte rigide (50 $). Il ne manque à cette boîte de protection étanche qu'un simple rabat, de construction facile en bois, métal ou plastique, pour protéger la membrane à travers de laquelle se fait l'écriture.


Alerte au trombonne

Malgré tous mes efforts pour trouver et corriger les bogues possibles, il arrive parfois qu'Auriga plante. Selon tous les rapports reçus, aucune perte de données n'a jamais été constatée, tout au plus faut-il redémarrer l'appareil. Lorsqu'un programme plante sous Palm OS, le système affiche une alerte avec un bouton Réinitialiser. Selon la nature de la panne, il arrive que ce bouton ne soit pas fonctionnel et qu'il faille plutôt utiliser le micro-interrupteur situé derrière l'appareil. L'appareil restera allumé (et ne pourra être éteint) tant qu'il n'aura pas été réinitialisé, ce qui pourrait drainer la pile et entraîner alors à une perte de données. Il est donc sage d'emporter un trombonne à papier, qu'on aura collé au dos de l'appareil avec un peu de ruban adhésif, sans risque pour l'étui étanche. On peut bien sûr utiliser son porte-mines pour appuyer sur ce micro-interrupteur, mais on risque de se retrouver avec un bout de graphite (conducteur) dans le circuit...

©Luc Le Blanc 2003